Les gouttes d’eau…

Comment photographier des gouttes d’eau ???

Ce n’est pas bien compliqué, il faut un peu de méthode, un brin de technique et de la chance pour « attraper » la goutte lors de l’impact avec la surface de l’eau

les ingrédients :

  • une cuvette (foncée pour éviter les réflexions) -j’utilise mes anciennes cuvettes de labo Noir&Blanc
  • un nécessaire de goutte à goutte acheté en pharmacie (mais il est tout à fait possible de démarrer avec petite bouteille d’eau dont on perce le bouchon avec une épingle – ne pas faire le trou trop gros et prévoir aussi de percer la bouteille à l’autre extrémité pour laisser passer l’air – sinon l’eau ne coulera pas ; c’est ballot
  • un carton blanc qui réfléchira la lumière émise par le flash (ce n’est donc pas un éclairage direct)
  • un ou deux flashes (déportés – non monté sur le boitier) en mode manuel pour plus de régularité dans la puissance des éclairs
  • un pied pour y fixer votre boitier
  • un crayon pour faire la mise au point – il faut en effet débrayer l’autofocus, le système n’est pas capable de faire la mise au point en temps réel, c’est trop rapide
  • une éponge et une serviette – votre  matériel photo est très  précieux et n’aime pas beaucoup l’élément liquide même s’il est tropicalisé.  Une fausse manip est si vite arrivée, restez prudent…

Sur votre boitier, passer en mode manuel, choisissez la vitesse de synchro flash la plus élevée (ex 1/250 sec sur les reflex moderne) un diaphragme assez fermé (f8- f11) même si ce n’est pas vraiment de la macro, la profondeur de champ est capitale pour obtenir un bel effet.

Voilà vous savez à peu près tout.

Voici le schéma de mise en place de l’expérimentation

Si, j’allais oublier, pour obtenir un petit « parasol » en goutte d’eau, il faut augmenter la fréquence de chute des gouttes d’eau et vous obtiendrez cet explosion, la goute qui remonte entrant en collision avec celle qui tombe.

Pour ma part, je n’ai pas expérimenté encore cet effet

à suivre …

2 thoughts on “Les gouttes d’eau…

  1. merci pour ce 1er cours 🙂
    peut-on utiliser un polyvalent sans avoir un macro ? pour mon cas j’ai un 18-200 3,5-5,6 ?

  2. oui bien sur, il est possible d’utiliser un objectif non macro avec une distance de mise au point minimale faible. Le cas échéant, on peut aussi ajouter une bonnette (c’est une loupe de 1, 2 ou 3 dioptries) bien pratique pour faire de la proxi-photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website