stroboscope

Voici une mise en œuvre simple et l’utilisation du flash en mode stroboscopique sur des petits objets. Je commence par des toupies.

Pour bien montrer la différence, j’ai tenu à ce qu’une des toupies (la plupart du temps) soit immobile et donc nette, alors que l’autre est en mouvement. J’ai attendu la fin de la rotation de la toupie, puisque c’est le moment où elle oscille le plus autour de son axe…

toupies et flashes

plusieurs exemples de prises de vue avec un flash SB900 en mode stroboscopique

– soit piloté directement depuis le boitier

– soit piloté en mode déporté,mais là, il faut faire sa synchro flash « à la main », le mode stroboscope n’est pas accessible depuis le mode déporté.

vous trouverez-ci après les paramètres positionnés (de manière empirique et par tâtonnements successifs) sur le flash sb 900.

  • fréquence: 10Hz-20Hz,
  • nombre d’éclairs: 7, max (dépend de la durée d’exposition choisie (vous constaterez que sur certaines photos il y a 5 images fantôme de la toupie)
  • puissance du flash: 1/64, (le cumul d’éclair définit la bonne exposition finale.
  • vitesse:  1/2 à 2 sec

j’ai utilisé aussi des façonneurs de lumière, un diffuseur grand angle (fourni avec le flash) pour adoucir et aussi une grille en nid d’abeille « maison » pour obtenir des ombres plus marquées.

ne pas oublier de mettre le boitier en mode « manuel » et sélectionner un  diaph:  f/11 ou f:16 (ou entre les deux pour les possesseurs de reflex ou bridges numériques)

la vitesse lente m’a permis de déclencher le flash en mode déporté et d’orienter ce dernier selon différents angles d’incidence.

One thought on “stroboscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website