étape 07 : Mývatn et la zone géothermique de Hveragerði

ce matin, oups ! il pleut… les nuages sont bien présents et ça ne donnent pas l’impression de se lever, nous prenons notre temps, aujourd’hui peu de kilomètres à parcourir, mais plusieurs petites balades dans les solafteres, dans les champs de lave et sur la zone géothermique de Leirhnjúkur.

Notre première halte sera la très belle cascade de Godafoss…espérons que le temps

Godafoss

Goðafoss, littéralement « la cascade des dieux », est l’une des chutes d’eau les plus célèbres d’Islande et qu’il ne faut surtout pas manquer. Elle n’est pas très haute, mais la chute d’eau sur une faille en arc de cercle très régulière et lui confère une harmonie sans égal.

[ En l’an 1000, le parlement islandais (l’Alþing) décide de suivre l’avis du diseur de loi Þorgeir Þorkelsson et adopte le christianisme. En revenant dans sa contrée, celui-ci montre l’exemple en jetant ses idoles de l’ancienne religion nordique dans cette chute. Le nom Goðafoss signifie « la chute des dieux » en souvenir de cet événement. (source Wikipedia) ]

la zone volcanique du Krafla

Nous reprenons la route direction Reykjahlíð, pour faire quelques course pour midi et nous continuons vers le site de Námafjáll,(aussi appelé Hverir).

partout sur ce site, l’activité volcanique y est intense, odorante, sonore et visuelle… toutes nos cellules sensorielles  sont activées.

Les couleurs d’abord, des jaunes, des ocres des gris, des noirs, de verts, etc. une palette riche qui montre les différents minéraux présents dans le sol (souffre, argile, lave,lichens). Puis l’odeur omniprésente d’œuf pourri, dûe aux émanations d’hydrogène sulfuré qui s’échappe bruyamment de monticules en pierres et  provoquent des nuages de fumées. Au raz du sol, des mares de boue grisâtre font des « blop blop »réguliers, bouillonnement à 80°C, il est préférable de ne pas s’écarter du chemin. On est en plein milieu d’un enfer minéral impressionnant, on pourrait même se croire  sur une autre planète.

pas très loin sur la gauche, nous prenons la route qui monte à la centrale géothermique et au volcan Viti, ici , les chambres magmatiques ne sont qu’à 3 kms sous-terre…cela parait beaucoup et peu à la fois, des restes de puits inutilisés témoignagent de la montée de la lave…

 

nous faisons halte à une grotte presque remplie d’une belle eau nacrée bleue à 43°C, dans le passé, on pouvait prendre des bains, mais c’est interdit maintenant (et puis 43°C c’est très chaud !)

Une grosse fissure au-dessus de nos têtes semble communiquer avec l’extérieur. curieux nous allons voir sur le « toit » et là … surprise ! Ce n’est pas à proprement parler une fissure, mais carrément une faille, une gigantesque balafre qui inscrit son sillon sur toute la région visible, de part en part.

Dimmuborgir

Dimmu signifie « sombre » Borgir, « châteaux », donc sur ce site, le décor chaotique, fait de structures complexes, de cheminées, d’arches, donne l’impression d’évoluer dans les ruines d’une ancienne citadelle.

C’est le volcan Hverfjall qui est à l’origine de Dimmuborgir. Une coulée de lave, sous forme d’un tube, est venue recouvrir un petit lac, sous la forte température, l’eau s’est transformée en vapeur qui a poussé la lave pour s’échapper, créant au passage ses concrétions et autres cheminées.

Höfdi

Höfdi, est un autre site intéressant au bord du lac Mývatn. c’est un petit bois planté entre autre de bouleaux, où il est possible de faire une petite balade d’une 1/2 heure. Un sentier mène à plusieurs points de vue intéressants et on découvre au milieu de  nul part, un jardin remarquablement bien entretenu.

C’est un petit paradis pour les photographes animaliers, car comme son nom l’indique  Mývatn signifie le lac aux moucherons… et il y en a de millions (c’est même insuportable par moment). C’est donc un fabuleux garde manger pour les oiseaux. J’ai lu (je ne sais plus où) que ce lac abrite le plus grand nombre d’espèces de canards différentes en europe voire dans le monde. Sur  ce lac peu profond, on découvre aussi une suite de pilliers rocheux, on a l’impression que c’est un ancien pont détruit, mais en fait, ce ne sont que des colonnes de lave mises à nu par l’érosion.

 Myvatn Nature Baths

nous terminons cette journée dans les magnifiques bains aménagés sur les sources chaudes de la zone géothermale  Jarðböðin. on marche sur un sable de la lave et il est très appréciable de pouvoir se relaxer après randonné toute la journée.
L’un des atouts de ce spa est d’être ouvert tous les jours jusqu’à minuit en été. Donc une fois que les tour-opérateurs sont partis rejoindre les hôtels… quel bonheur pouvoir se prélasser au soleil couchant dans une eau à 38° et ce dans un paysage lunaire (aussi minéral que le Blue Lagoon, mais moins commercial).

étape 6 / étape 8