étape 03 : Parc National de Skaftafell et le lagon glaciaire de Jökulsarlon

une journée de contemplation avec un itinéraire moins long qu’hier. Au programme, la cascade Svartifoss et les lagons glaciaires de Fjallsarlon et Jökullsarlon.

Savoir prendre son temps

Même si nous avons des points de chutes prévu, il ne faut jamais renoncer à prendre son temps, de fait, en Islande, on aurait en vie de s’arrêter tous les 5 Kms pour faire une nouvelle photo tellement le paysage nous réserve de belles surprises. C’est comme cela que nous avons découvert ces magnifiques petits rapides.

juste avant d’arrivé sur Skaftafell nous faisons une halte au pied d’un pont qui a été détruit lors d’une éruption volcanique sous glaciaire. Nous sommes au milieu du Skeiðarársandur, un sandur de 600Km2, situé au sud du Vatnajökull entre le Skeiðarárjökull et l’océan.

[ source wikipédia – Lorsqu’un volcan sous-glaciaire entre en éruption, la chaleur dégagée par le magma fait fondre d’énormes quantités de glace dont l’eau peut s’accumuler car bloquée par des parois rocheuses ou par les bords de la calotte glaciaire elle-même.

Lorsque la pression devient trop importante, la barrière qui retenait le lac se rompt, libérant d’énormes quantités d’eau.

Une importante ablation du glacier se produit alors, l’eau réchauffée entaillant le glacier et pouvant emporter d’énormes blocs de glace de plusieurs centaines de tonnes.]

le Vatnajökull est le 3ème glacier le plus grand après le Pôle Antartique et le glacier du Groenland. l’épaisseur maximale de glace peut atteindre 1000 m et en 1890, ce glacier se jetait dans l’océan, comme quoi le réchauffement climatique n’est pas qu’une illusion.

Au pied de ce glacier on trouve l’immense Parc National de Skaftafell,  on a été surpris par la végétation, les arbres sont extrêmement rares en Islande du coup, ils attirent l’œil et c’est surprenant dans cette enclave coincée entre glaciers et sandars. c’est un petit paradis pour randonneurs,  plusieurs balades sont possible, il suffit de se renseigner auprès du centre d’information de Skaftafell, à l’entrée du parc.

Svartifoss

dans notre programme, il n’y a pas beaucoup de temps pour les randonnées, nous nous contenterons d’aller au pied de la cascade Svartifoss, la cascade noire (svarte), chute d’eau d’une vingtaine de mètres sur une paroi d’orgues basaltiques.

une petite balade d’une heure sur un chemin qui monte, qui monte, qui monte… au passage on aperçoit la cascade Hundafoss, on traverse des champs d’angélique médicinale on a une vue magnifique sur les glaciers Morsárjökull et Skaftafellsjökull

pour arriver enfin à l’une des plus belles, si ce n’est LA plus belle cascade d’Islande.

nous profitons pour pic-niquer dans le parc et prendre un petit café avant de repartir pour les lagons glaciaires, une visite très attendue par Maryse;

Fjallsarlon

la première zone avec des icebergs que nous visitons se trouve à quelques kilomètres plus au Sud du fameux lagon Jökulsarlon. Cette petite lagune moins fréquentée a un charme tout aussi équivalent, et une tranquillité bien plus appréciable. Sauf qu’aujourd’hui, il y a un vent terrible qui nous oblige à nous parés de nos bonnets et coupe vent.

je me demande même si les photos ne vont pas être floues tellement les rafales sont violentes. Bienvenue sur la lagune du Fjallsarlon, elle aussi située au pied du Vatnajokull. contrairement à lagon de Jökulsarlon, ici l’eau est marron, elle ne communique pas avec l’océan.

 

Jökullsarlon

Bon cette fois on y est, Le Jokulsarlon est un lieu remarquable, pas étonnant de retrouver cet endroit dans un James Bond (meurt un autre jour), dans un épisode de Lara Croft ou dans des publicités. Malheureusement, comme tout lieu remarquable à accès facile, c’est l’attraction touristique par excellence. Même si ne c’est pas écologique et un peu cher, on vous conseille malgré tout une excursion en bateau amphibie (ce serait bien de penser aux bateaux électriques). En faisant bien attention, on peut apercevoir quelques phoques.

 

il est temps de nous diriger vers Höfn pour la nuit et faire étape au Pakkus pour y déguster une bonne soupe de langoustine (le produit phare de la pêche locale) et une bonne bière la GULL.

étape 2 / étape 4