étape 01 : Laugarvatn – le cercle d’Or

17h heure locale, nous arrivons enfin à Keflavik, hyper heureux uniquement de pouvoir poser les pieds sur le sol islandais. Le vol s’est bien passé, nous, les 23 rescapés du vol FI451, avions profité d’un traitement privilégié en classe affaire (oui! ça m’a marqué).

Bon maintenant il va falloir récupérer les bagages, c’est assez facile; aller prendre possession de la voiture de location, leur expliquer que nos souhaitons la garder un jour de plus… et on ressort la carte bleue! normal, nouveau contrat oblige

Nouvelle péripétie, le N° ne plaque que nous avions sur le porte-clé  est erroné… donc nous mettons encore un bon moment à trouver quel véhicule nous a été attribué et nous voilà sur le parking à « biper » et repérer quelle voiture se met à clignoter…  « Yes », on a enfin trouvé notre petit Hyundai I20 blanche; je vais quand même signaler ce petit défaut de marquage  et à l’accueil de l’agence on me dit; « ah! désolé, oui ça peut arriver »… bon on est cool ici visiblement

Nous voilà partis en direction de Reykjavik, et notre destination de la soirée c’est Laugarvatn, au bord du lac éponyme, à 120 kms.  Avec l’excitation d’être enfin en Islande, on se demande si on va pouvoir commencer un peu à profiter du Cercle d’or. En effet, le soleil de minuit aidant, il ne fait plus nuit en cette période de l’année…

Autoroute de Keflavik à Reykjavik

Nous arrivons vers 20h30 à Laugarvatn et une fois installé dans la chambre nous décidons d’aller faire un tour du coté de Geysir à 39 km de là…

L’avantage de visiter un site touristique à 21h30, c’est que la fréquentation y est moindre… on peut donc profiter du lieu et pour l’occasion des odeurs sulfurées qui s’échappent des flaques de boues et de petites marmites.

Site de Geysir

Tout d’un coup, nous voyons notre première éruption de Strokkur  (et oui, Geysir se fait désirer il de fait plus beaucoup d’éruption depuis un tremblement de terre, alors que Strokkur, son petit copain nous régale d’un jet de 30m toutes les 4 à 5 minutes d’intervalle). Un bruit puissant de jet d’eau, une colonne qui s’élève et retombe au même endroit comme engloutie par le cratère… je prépare mon trépied pour capturer la fameuse bulle bleue juste avant le prochain geyser…

la fameuse bulle que tout le monde attend

 

l’explosion du geyser
le geyser

Dans notre émerveillement, nous poursuivons la route vers Gullfoss à 10km de Geysir, le soleil rase les sommets, cela nous promet un beau coucher de soleil, pourvu que la cascade soit encore un peu baignée par ses rayons…

les chutes de Gullfoss dans les embruns

 

le vent souffle fort et nous prenons littéralement une douche avec les embruns de la cascade, bon je tente une photo, mais ça ne donnera rien, je le sais, nous décidons de retourner à l’hôtel, il est 23h30, mais en heure locales… et comme nous nous sommes levés à 3h du matin… on a presque fait un tour de compteur sans dormir…

coucher de soleil sur le site de Gullfoss, le filtre gradué est encore constellé de quelques gouttes

 

 

Nous sommes bien ko en arrivant.

prologue / étape 2