entre terre et ciel…

à l’arrache,  c’est comme ça que je qualifierai cette séance, avec Adélaïde on avait envie de faire une séance portrait pour le projet 50×50, mais les jours passent et la météo nous laisse un goût amer… il pleut,pleut, pleut…

pendant une fenêtre favorable comme avaient dit nos libérateurs le 5 juin 1944, nous avons saisi l’occasion et sommes partis  réaliser ce shooting. Alors que la séance tirait à sa fin, j’ai proposé de faire un test de compositing afin de simuler l’élévation d’un corps comme aspiré par une puissance supérieure, de l’au-delà…

voilà ce que ça donne

 

bon maintenant quelques portraits de la séance

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website